STOP aux politiques migratoires meurtrières et POUR l’application de l’Article 13

Face au fiasco politique et aux conséquences tragiques de la réponse 100% sécuritaire mise en place par la France et les autres Etats européens, nous demandons au Président de la République française de changer radicalement le cap de sa politique migratoire en s’engageant à respecter et faire appliquer au niveau européen et mondial, le droit de chacun à circuler librement sur la planète, tel que défendu par l’article 13 de la déclaration universelle des droits de l’Homme.

#article13

 

Pour l’application de l’article 13

Selon l’article 13 de la Déclaration des droits de l’homme :

Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un état.

Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays.

Le projet

Article 13 souvenez-vous a d’abord commencé en 2015 avec Alain et Maria, coresponsables à la communauté de St Etienne, qui ont traversé le détroit de Gibraltar à la nage et en kayak en hommage aux migrants disparus en mer. Cette belle aventure a su toucher le mouvement dans son ensemble puisqu’aujourd’hui Emmaüs International, Emmaüs Europe et Emmaüs France se réunissent autour de la même table pour mettre en lumière et dénoncer ce qui se passe aux portes de l’Europe. Afin de diffuser au mieux notre message, nous serons accompagnés par l’agence de communication lyonnaise « La Secte ».

 

Soutenue par Emmaüs France et Emmaüs International et parrainée par Titouan Lamazou, artiste navigateur solitaire et solidaire, cette traversée baptisée « article 13 » a pour objectif de mobiliser l’opinion.
Afin de faire de cette initiative un événement populaire et citoyen et de permettre à chacun d’exprimer son adhésion, plusieurs « goodies » sont disponibles sur le blog dédié : www.article13-emmaus.org 
– un avatar pour hisser haut les couleurs de l’article 13 sur facebook et sur twitter.
– un modèle de petit bateau en papier à plier selon les pointillés et à mettre à l’eau le jour de leur départ.